Antarctique la souveraineté de lAustralie menacée

first_imgAntarctique : la souveraineté de l’Australie menacéeAlors que le sud de l’Antarctique est de plus en plus convoité par les groupes miniers et énergétiques, l’Australie pourrait perdre ses droits de souveraineté sur la région, qui concernent aujourd’hui 42% du continent le plus méridional de la Terre. Une mise en garde émanent de l’institut australien Lowy.Face à l’intérêt des grands groupes miniers et énergétiques pour le sud de l’Antarctique, l’institut Lowy s’inquiète de la capacité de l’Australie à conserver ses droits de souveraineté, qui concernent 42% du continent. “L’Australie a une présence limitée en Antarctique, et se positionne plus d’un point de vue environnemental et scientifique qu’en termes de sécurité nationale”, souligne en effet l’institut, dont les craintes sont rapportées par l’AFP. “La question de sa capacité à préserver sa souveraineté sur le territoire” se pose alors, alerte-t-il.Pour l’heure, un accord mondial protège l’Antarctique de toute exploitation des minerais et énergies qu’il recèle. Mais en 2048, le Traité sur l’Antarctique entré en vigueur le 23 juin 1961 devra être reconduit, et certains Etats pourraient en profiter pour se désengager, souligne Lowy. Charbon, manganèse, fer, uranium, et bien sûr des réserves de pétrole comptant parmi les plus importantes du monde : l’Antarctique suscite des convoitises qui pourraient menacer la souveraineté de l’Australie. Le pays possède les plus grands droits sur le continent recouvert de glace. Et seuls six autres Etats ont des droits terrestres sur l’Antarctique : le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, la France, la Norvège, l’Argentine et le Chili.Le 9 août 2011 à 18:03 • Maxime Lambertlast_img read more